Mon Corps, le Plaisir et Moi

Un documentaire diffusé sur France Culture pour l’Atelier de la Création, le 23 avril 2013.

Ecoutez-le ici…

Dans « Mon Corps, le Plaisir et Moi », nous avons enquêté sur la sexualité solitaire des femmes. Si la sexualité en couple est parfois difficile à verbaliser, le plaisir en solo l’est probablement encore plus. Sans compter les stéréotypes culturels et sociaux qui pèsent sur l’image de la sexualité féminine… Nous sommes parties du principe qu’il n’y a pas besoin d’être docteur ès sexe pour parler des voluptés féminines, et nous avons décidé de collecter les paroles d’hommes et de femmes de 17 à 77 ans. Ces conversations à la frontière du tabou, toujours dans la pudeur, ont suscité en nous des interrogations, des sourires, des chamboulements… et nous comptons sur la richesse de ces expériences contées pour alimenter le débat sur la masturbation féminine, sujet que toutes les femmes pourraient toucher du doigt ! La radio n’est-elle pas un porte-voix privilégié pour ce genre d’intimités ?

Il n’est point de sot métier

Ce texte a été écrit lors d’un atelier d’écriture animé par Yves Béal du Groupe Français d’Education Nouvelle. Il est important de camper le contexte : une tripatouilleuse d’acné, petit métier oublié, vient faire valoir son travail dans la rame d’un métro. S’adressant aux personnes qui l’entourent, haut et fort, elle déclame son texte.

Messieurs les adolescents !

Vous qui vous trouvez sur la pente aqueuse de l’âge ingrat,
Vous qui vivez le tort de la transition hormonale,
Vous venez de trouver votre tâteuse de temps qui passe,
Votre trieuse de juvéniles proéminences,
Celle qui fera exploser de ses ongles la nature purulente de vos ressources !

Approchez-vous !
Je vous affranchirai de votre prolifération nauséeuse,
Au placard vos pustuleuses collines,
Au rebut, vos bubons en mue,
A la poubelle, vos boursouflures béantes !

Je me ferai glaneuse de vos ingrates glandes,
Je viendrai grappiller vos ganglions,
Gloutonner vos rieuses protubérances !

N’y voyez aucune grivoiserie,
Je m’exalterai simplement, en vous libérant de vos éclatants complexes,
En en extrayant l’arachide…

En tripatouillant votre élixir de jeunesse, je fricoterai avec votre maturité.
En me faisant sauteuse du pus de vos pugnaces boutons,
Je vous accompagnerai dans le passage à l’âge adulte…

Car je détiens dans ma besace,
Tous les bienfaits que peut vous apporter,
Une tripatouilleuse d’acné !

Alors il est temps, jeunes gens,
De sortir vos bourses et de présenter vos minois,
Pour solennellement me permettre
D’en distiller le meilleur…

Quels mots pour le plaisir au féminin ?

A la manière du vocabulaire musical, quoi de plus parlant qu’un soupir, un silence ou un rire gêné, lorsqu’on formule ces sensations liées à notre plaisir intime ?
Les instruments, volumineux et ronds comme la contrebasse ou le violoncelle, m’ont toujours inspiré l’épaisseur et le velours, la consistance de ces voluptés…

Jugez-en par vous-même…