Sur le dos de la Terre

Dans un bateau sur la Nam Ou, Laos, 2012

Bien plus que deux extrémités munies de cinq doigts boudinés, les pieds sont liens avec la Terre. Les orteils en épousent la forme et en ressentent chaque anfractuosité. Témoins des singularités qu’ils foulent, ils nous rappellent, si l’on s’y attarde, notre condition d’êtres mortels, minuscules et insignifiantes entités voyageant sur le dos de la Terre, produits de matières, poussières qui redeviendront poussières…

Conçus pour protéger nos vulnérables petons, chaussettes, chaussures et chaussons sont barrages avec la Terre. Soquettes et bottines font fi des singularités des sols. Sous prétexte de faire front contre les agressions extérieures, elles entravent les mouvements des doigts de pieds et par là même la libre circulation des idées, des réflexions sur notre place à nous, êtres humains, dans ce grand univers.

On nous enseigne bien jeune à faire nos lacets mais nous apprend-on à savoir qui nous sommes, à suivre notre propre chemin ?

Ceci n’est pas un (mini) plaidoyer contre les chaussures, c’est juste un (mini) éloge des pieds.

La Guerre Des Mondes

Le 9 février 2013, France Culture jouait en direct « La Guerre des Mondes », la fiction radio qu’Orson Welles avait diffusée sur CBS en 1938 et qui avait fait trembler l’Amérique, faisant prendre conscience à quel point un média pouvait impacter les masses. Le 9 février 2013, c’était en direct et en public pendant le festival Longueur d’Ondes de Brest, c’était des comédiens bouillonnants et des bruiteurs crépitants, un spectacle hallucinant…

« Folie Blanche »

Joris a été diagnostiqué schizophrène et prend du recul sur son état, ses angoisses, sa paranoïa. Il raconte sa folie avec lucidité, en parallèle avec les paroles d’un psychiatre qui évoque la maladie, sur fond d’échanges épistolaires avec la documentariste, Fabienne Laumonier. C’est sur Arte Radio et ça s’appelle Folie blanche.