Pou Voir

 Maîtres et maîtresses du monde, chaussés rutilants et piétinants,
Dites-vous : il n’y a ni naissance, ni mort

Manipulez les individus comme des gants troués,
corps et âmes armés de concepts
vous justifiant

Quant à la population elle s’insurge, régulièrement,
puis se rendort, paisiblement…
Les patterns sans cesse rejoués de l’Histoire
tels un théâtre de boulevard
bien accordé

Il n’y a ni naissance ni mort et pourtant les idées croient naître
et l’Homme tout inventer.

Sans aigreur ni pensées noires,
à la minuscule lueur d’espoir,
je peux essayer de ne pas perdre de temps

Toxique pensée de l’humain-hiérarchie-organisation de vacances au club Med.
Puant de maintenir un pouvoir sur les autres comme justification
de nos propres blessures.

Querellons-nous aussi peu que nous puissions nous déchirer
Peut-être que nous aurons des renaissances encore plus belles que ce que nous espérions depuis la nuit des temps

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Pou Voir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>