Socialement parlant on s’en fout!

Photo : G. Falgon

Au départ, c’est un processus trouble à bord duquel on se risque, où il faut se laisser délicieusement bercer. Ca tourne ensuite au feu d’artifice d’idées, lorsque l’on se délecte d’absurde et d’inconnu et que, dans le feu de l’action, l’on ne sait plus trop ce que l’on veut dire ni maîtrisons l’intégralité de ce que l’on fait, mais où l’on sait qu’on finira bien par retomber sur ses pattes. Et puis, quand vient le temps des essayages, du mâchouillage et des malaxages, que l’aventure continue et que tout prend sens, l’on se recentre et prend conscience qu’elle est vraiment enrichissante, cette expérience…

Lorsqu’une équipe de joyeux bidouilleurs de sons se réunit pour déconstruire leur vision classique et normée de l’interview, ils se retrouvent à naviguer sur les méandres vertigineux des voix et des paroles. Parfois, elles s’envolent et leur échappent, d’autres fois ils les capturent et les manipulent. Ca donne des situations cocasses, des mises en scène étonnantes, des questionnements surprenants, et pourquoi pas un résultat… intéressant ?


Ce son est un extrait de la création sonore issue de la formation « L’interview étendue » animée par Alessandro Bosetti en juillet 2014, dans le cadre de l’association Phonurgia.

Le montage est signé Aline, Lucinda et Eloïse, les prises de son sont de tout le monde : Déborah, Adeline, Cathy, Rémi, Caroline, Agnès, Maxim. Curieux, je vous invite à écouter « Qu’est ce que vous voulez que je vous dise? », la pièce dans son intégralité.

Sur La Route

« Sur La Route » a reçu le 2e prix du concours Libé/Apaj/France Culture

Daniela et Nelson, Volcan Santa Ana, El Salvador. Photo : Flor

 

« On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait » écrivait Nicolas Bouvier dans « l’Usage du Monde » en 1963.

De voyage, l’on rapporte bien plus que les quelques photos que l’on partage, les quelques souvenirs que l’on évoque. Malgré soi et à l’insu des autres, on en revient changé, « plumé ou essoré », grandi, diront certains.

Le voyage suscite les rencontres et chamboule les habitudes, il nous mène là où d’ordinaire, nous n’allons pas.

Ce son est un carnet de voyage. En avril et mai 2014, je suis allée en Amérique Centrale, au Salvador et au Nicaragua. Il m’est difficile de déterminer ce que ce voyage m’a apporté. Une chose est sûre, c’est que Nicolas Bouvier avait raison : j’en ai ramené tout autre chose que ce que j’allais y chercher. J’ai traversé des paysages, des langues, des cultures, mais j’ai aussi atteint des limites, ressenti mille émotions, vécu, tout simplement, les réalités que la vie m’a tendues.

Je dédie ce carnet de voyage sonore à Nelson dont le sourire restera toujours dans mon cœur, à Daniela que j’aime profondément et à Guillaume, mon Amour, auprès de qui j’avance et j’apprends, envers et contre tout.

Les citations sont issues d’ouvrages de Nicolas Bouvier, « L’usage du monde », « Le poisson-scorpion », « Chroniques japonaises », « Le vide et le plein (Carnets du Japon, 1964-1970).

Retrouvez la version courte de ce carnet de voyage sonore sur Libération.fr

Curiosités féminines

Au Cabinet de Curiosités Féminines, on vient causer plaisir féminin avec d’autres femmes, on vient écouter d’autres expériences, on vient collecter des infos sur la thématique du jour… Pour la première, le 8 mars 2013, une petite dizaine de femmes se réunissaient autour d’Alexia et Camille-Emmanuelle, ambassadrices du cabinet et créatrices du projet. La tenue chic et sexy n’était pas de rigueur, mais visiblement elles avaient décidé d’être belles. Dans cet appartement chic du 18e arrondissement de Paris, bien installées dans leurs fauteuils et nourries aux biscuits apéro, au blanc et au rouge, ces dames ont laisser leurs langues se délier pour parler plaisir solitaire…

Merci à l’hôte secrète de l’appartement ainsi qu’à l’équipe du Cabinet de Curiosités, et puis évidemment aux participantes de l’atelier qui ont accepté sans sourciller la présence du micro…

Découvrez ici l’article de Lauren Provost, journaliste au Huffington Post, également présente lors du premier Cabinet de Curiosités Féminines.

Et puis, sur le même sujet mais sur un tout autre ton, Le Moineau Phonique est fier de vous annoncer qu’il a travaillé avec France Culture et que son documentaire « Mon Corps, le Plaisir et Moi » a été diffusé sur les grandes ondes mardi 23 avril à 23h et qu’il est podcastable et écoutable ici… Fruit de longs mois de travail, ce documentaire donne la parole à des femmes et à des hommes sur le sujet encore trop tabou de la masturbation féminine…

Photo : Joran Tabeaud

Ardour, logiciel libre


ARDOUR 3 est maintenant disponible sous Ubuntu après moults tests et versions beta !

Le Moineau Phonique vous propose de vous former, seul ou en équipe, à ce logiciel révolutionnaire, simple et représentant une belle alternative à des supports souvent très coûteux et rigides dans leur évolution :
Ardour est un logiciel libre de montage, mixage de sons multipiste professionnel…

Il peut être comparé à Protools dans sa forme et son ergonomie et grâce à une poignée de programmeurs, il est sans cesse en train d’évoluer et de se perfectionner.

On peut y trouver toute une série de plug-ins performants pour réaliser de belles productions sonores.

Ardour est, en théorie, utilisable seulement sur Mac et Linux, mais pas de panique, une solution  vous permet de le booter sur une clé ou un disque dur externe « flashé » avec un système d’exploitation Windows et utiliser Ardour très facilement !

———————

Nous pouvons vous proposer : 

- Des conseils pour adapter votre matériel

- Une formation complète à ce logiciel

- Un suivi après installation et formation

——————–

Cette formation conventionnée AFDAS s’adresse aux débutants comme aux professionnels du son.
Nous contacter pour plus de précisions, un devis…

Télécharger librement :
Support de formation au logiciel ARDOUR (en pdf)

———————

Au mois d’avril 2013, Le Moineau Phonique a décollé pour Millau afin de former des professionnels et des bénévoles de Radio Larzac. Quelques images…

 

 

Ateliers radio


Ces ateliers s’adressent aux enfants en milieu scolaire ou péri-scolaire, aux associations, aux maisons des jeunes et de la culture, aux centres sociaux, aux entreprises.

A titre d’exemple, voici une liste des différentes thématiques ou formats abordés lors des ateliers que nous vous proposons : 

Portrait de métier : sensibiliser au monde du travail par l’investigation auprès des
professionnels et la réalisation d’un portrait sonore. (Jeunes ou public en réinsertion.)

- Portrait de personnes âgées, de jeunes, de groupes culturels et/ou sociaux, pour mettre en lumière leur vision particulière du monde.
(Toute personne désirant transmettre un portrait sensible par l’art du collectage).

Chronique radiophonique : littérature, cinéma, actualité, coup de coeur…
(A partir de 7 ans).

Création sonore : écriture d’un scénario sonore, adaptation d’oeuvres, mise en son.
(A partir de 7 ans)

– Education aux médias : sensibiliser au rôle des médias dans notre société,
analyses et recherches autour de ce thème, interviews, revues de presse, reportages, micro-trottoir… (A partir du collège).
Ce thème nous tenant particulièrement à coeur, un article complet lui est dédié dans notre rubrique Ateliers /Formations…

Débats, reportages et interviews en tout genre, à votre demande…

————

Ecouter des projets réalisés en lien avec Radio Grésivaudan : 

 

Au lycée

- Au collège

- En école primaire

 

 

Ecouter un projet en lien avec La Voix des Gens, l’APASE et le CODASE, avec des jeunes déscolarisés, depuis leur blog : Parole de Jeunes

———–

 LES ATELIERS RADIOPHONIQUES POUR ADULTES ET EN MILIEU SCOLAIRE…

 Depuis 5 ans, nous rencontrons et nous efforçons  de sensibiliser les gens les plus divers à leur entourage, à la pratique du son et plus largement des médias. L’outil radiophonique est excellent comme
« alibi »  pour valoriser la curiosité, l’expression écrite et orale, le travail en équipe, le partage.

Par exemple, c’est l’occasion pour des élèves de se retrouver au sein d’une activité qui donne le change à l’exercice scolaire, une bonne façon de produire quelque chose en lien avec le professeur et/ou le professeur-documentaliste.

Participer à un atelier radiophonique éveille souvent des capacités enfouies et parfois une vocation ! La timidité ou la dissipation peuvent s’envoler, laissant place à l’intérêt, les idées, l’implication dans un projet.

Cela permet de découvrir les coulisses de la radio et les ficelles de la préparation d’une émission, à travers le matériel d’enregistrement, le montage audio.
C’est aussi l’occasion d’aller à la rencontre des acteurs locaux du quotidien et de proximité, dont on ne soupçonne parfois pas l’existence tout près de chez nous et aussi d’aborder des sujets beaucoup plus larges et universels.

Enfin, faire de la radio est une manière d’apprendre à communiquer aux autres ce qui nous touche, en y mettant les formes grâce à la matière sonore. 
Ces ateliers se finalisent bien souvent par une émission de radio animée et réalisée par les participants eux-mêmes, avec notre encadrement et notre matériel.
L’émission finale permet de fédérer et partager
toutes les rubriques préparées en amont par les personnes qui vivent l’atelier, individuellement ou en petits groupes.

Les ateliers radiophoniques sont la plupart du temps réalisés en partenariat avec Radio Grésivaudan, qui permet une diffusion hertzienne des émissions réalisées, en direct ou en différé. 

——

Le nombre, le contenu, la forme, la durée et la fréquence des ateliers est adaptable sur
mesure. Contactez-nous pour plus d’informations !