Délier les langues…

Dans le cadre du chantier Langues et Radio de Syntone, Laurence Courtois intervient en tant que conseillère littéraire aux Fictions de France Culture et auteure de documentaires radiophoniques. Dans un article passionnant, elle propose son analyse de la problématique des langues étrangères à la radio. Comment les valoriser tout en restant dans la clarté ? La radio peut elle palier aux limites que représente une langue que l’on ne peut pas comprendre à priori ? C’est sur le site Syntone !

Migration cacophonique

Au Nicaragua, dans les « chicken bus », on peut ouvrir l’oeil mais le plus efficace reste de tendre l’oreille et de faire le tri… Plongée en univers sonore riche en matières…

Le marché de Masaya est aussi un terminal de bus. En attendant le départ pour la Lagune de Apoyo, les vendeurs ambulants vont et viennent…

 

 

Paroles en l’air

Photo : G.Falgon

Après une longue marche, étourdi par la fatigue et grisé par l’expérience de la bulle de nature, s’assoir dans la forêt tropicale nuageuse et se laisser d’abord surprendre puis transporter par les chants étonnants des oiseaux invisibles…
Ecoute au casque vivement conseillée…

Ils sont électriques et téléphoniques, mes sons bel et bien naturels de Selva Negra au Nicaragua.

Retrouvez ce son sur Liberation.fr

Mermet parle de Là-bas si j’y suis

Auditeurs de « Là-bas si j’y suis » sur France Inter, écoutez cette intervention de Daniel Mermet et Olivia Gesbert, qui répondent aux questions du public lors du festival Longueur d’Ondes 2014…  C’est sur l’oufipo, l’Ouvroir de Finistérérités Potentielles…

Après la tempête

Sur le quai, une petite dame est pliée en deux. Elle ramasse des algues qu’elle dépose dans un seau. Elle les appelle le goémon. C’est la mer qui l’a charrié jusque là. La mer qui, quelques jours avant, début février 2014, s’est déchaînée, laissant au petit bout de terre les stigmates de son passage éclair, et aux îliens les souvenirs d’une grande tempête comme on en vit parfois, quand on habite à l’Ile de Sein.
Ce son est un voyage. Ma découverte de l’île, après la tempête, mais aussi ma rencontre avec l’une de ses habitantes, étonnante Elisabeth.

Un grand merci à Elisabeth et au maire, Jean-Pierre Kerloc’h, mais aussi à tous les îliens qui m’ont chaleureusement soutenue pendant la traversée mouvementée, puis guidée dans les mystères du lieu lors de cette courte escale.

« Après la Tempête » sera diffusé le samedi 28 juin 2014 sous la yourte à son lors des Rencontres du Film Documentaire organisées par l’association Ty Films à Mellionnec (Côtes d’Armor).

Mon Corps, le Plaisir et Moi

Un documentaire diffusé sur France Culture pour l’Atelier de la Création, le 23 avril 2013.

Ecoutez-le ici…

Dans « Mon Corps, le Plaisir et Moi », nous avons enquêté sur la sexualité solitaire des femmes. Si la sexualité en couple est parfois difficile à verbaliser, le plaisir en solo l’est probablement encore plus. Sans compter les stéréotypes culturels et sociaux qui pèsent sur l’image de la sexualité féminine… Nous sommes parties du principe qu’il n’y a pas besoin d’être docteur ès sexe pour parler des voluptés féminines, et nous avons décidé de collecter les paroles d’hommes et de femmes de 17 à 77 ans. Ces conversations à la frontière du tabou, toujours dans la pudeur, ont suscité en nous des interrogations, des sourires, des chamboulements… et nous comptons sur la richesse de ces expériences contées pour alimenter le débat sur la masturbation féminine, sujet que toutes les femmes pourraient toucher du doigt ! La radio n’est-elle pas un porte-voix privilégié pour ce genre d’intimités ?

Tour(isme) en Baie d’Halong


Qui a dit que le voyage était l’occasion de s’ouvrir au monde ?
Ne peut-on pas voyager en restant enfermé dans sa bulle ?
N’est-ce pas encore une occasion de s’enrichir sur le dos de braves gens ?
A force de vouloir rencontrer, découvrir, mélanger, ne sommes-nous pas en train de tout uniformiser ?
Finalement, voyager, n’est-ce pas foncer droit dans le mur?


Mon petit diable de lucidité aurait tendance à penser ça et pourtant, je continue à voyager. J’aime ça. Je me dis que je le fais avec respect et ouverture, comme probablement la majorité des touristes qui pervertissent le monde…

Face à mes questionnements, je me débats dans les eaux troubles de la baie d’Halong, au Vietnam, entre auto-dérision et bonne conscience…
Cette chose sonore est à l’image de mes interrogations, glissante et flottante. Tantôt profonde, tantôt en surface, elle donne à entendre mes incohérences…

« Tour(isme) en Baie d’Halong » a été diffusé lors du festival Rendez-Vous Du Carnet De Voyage 2013 à Clermont Ferrand et à la Semaine du Carnet de Voyage à Saint Céré dans le Lot au mois de mars 2014.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

 

 

Foudil Benabadji

Foudil Benabadji, algérien arrivé en France à 17 ans dans les années 60, a d’abord commencé une carrière dans le social en tant qu’éducateur.
De fil en aiguille, il a organisé des échanges culturels entre enfants savoyards et maghrébins, a organisé de nombreux échanges et voyages.
Il s’est rapidement passionné pour l’inter-spiritualité, dans la volonté de permettre le dialogue entre les différentes « confessions » présentes en France.
Aujourd’hui aumônier, auprès notamment de jeunes maghrébins dans les prisons, et auprès d’un plus large public dans les hôpitaux, il fait état de la richesse de son parcours.

http://www.memoire-mediterrane.com/

Ardour, logiciel libre


ARDOUR 3 est maintenant disponible sous Ubuntu après moults tests et versions beta !

Le Moineau Phonique vous propose de vous former, seul ou en équipe, à ce logiciel révolutionnaire, simple et représentant une belle alternative à des supports souvent très coûteux et rigides dans leur évolution :
Ardour est un logiciel libre de montage, mixage de sons multipiste professionnel…

Il peut être comparé à Protools dans sa forme et son ergonomie et grâce à une poignée de programmeurs, il est sans cesse en train d’évoluer et de se perfectionner.

On peut y trouver toute une série de plug-ins performants pour réaliser de belles productions sonores.

Ardour est, en théorie, utilisable seulement sur Mac et Linux, mais pas de panique, une solution  vous permet de le booter sur une clé ou un disque dur externe « flashé » avec un système d’exploitation Windows et utiliser Ardour très facilement !

———————

Nous pouvons vous proposer : 

- Des conseils pour adapter votre matériel

- Une formation complète à ce logiciel

- Un suivi après installation et formation

——————–

Cette formation conventionnée AFDAS s’adresse aux débutants comme aux professionnels du son.
Nous contacter pour plus de précisions, un devis…

Télécharger librement :
Support de formation au logiciel ARDOUR (en pdf)

———————

Au mois d’avril 2013, Le Moineau Phonique a décollé pour Millau afin de former des professionnels et des bénévoles de Radio Larzac. Quelques images…

 

 

Lettre aux politiques

Madame la Ministre de la Culture et de la Communication,
Monsieur le Président de la République,

J’ai entendu dire qu’un vent nouveau était en train de souffler sur la politique de notre pays. Une bise d’Ouest qu’on attendait depuis longtemps. J’ai entendu dire aussi que dans les radios associatives, on était très sensibles à la météo, et que même si on était capables de se cramponner par temps de blizzard, on aimait mieux les alizés, ces vents qui nous poussent doucement et régulièrement, et nous permettent de remplir nos missions sans trop de turbulences.

Ces cinq dernières années n’ont pas été de tout repos pour les radios associatives, il a fallu jongler avec les rafales d’une politique oublieuse à notre égard, méprisante même. On avait l’impression de se trouver au cœur d’une tornade alors on a utilisé toutes nos forces pour s’agripper et ne pas s’envoler. Grâce à notre motivation, on a réussi à se serrer les coudes tout en se serrant la ceinture, mais malheureusement, comme dans tout cyclone, il y a eu des pertes. On a laissé sur la touche pas mal de nos salariés parce que les critères pour renouveler leurs contrats sont devenus de moins en moins accessibles. On a eu du mal à offrir à nos auditeurs des programmes musicaux en phase avec l’actualité parce qu’on n’avait pas assez de moyens pour écouter toutes les nouveautés qu’on nous proposait. On a perdu la diffusion de certains programmes de qualité parce que l’Etat n’avait soi-disant plus assez d’argent pour les financer. Et la liste est loin d’être terminée.
Madame la Ministre de la Culture et de la Communication et Monsieur le Président de la République, vous l’aurez compris, le typhon Sarkozy a laissé derrière lui pas mal de dégâts. Heureusement qu’on était construits sur des bases solides, qui elles ont pu rester debout.

Ce qu’on espère aujourd’hui, c’est pouvoir compter sur vous pour retrouver le calme après la tempête. C’est avant tout vous voir reconnaître l’utilité de notre média, vecteur de communication sociale de proximité, et l’encourager à continuer ses missions auprès des auditeurs, mais aussi sur le terrain avec les citoyens qui qu’ils soient. C’est aussi nous donner les moyens d’exercer notre mission d’information auprès du public, en nous laissant la totale indépendance de traitement et la subjectivité qui nous caractérisent. C’est tout simplement soutenir la liberté d’expression indispensable au bien-être des consciences de notre pays.

Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, Monsieur le Président de la République et vos collègues, je vous demande donc, par la présente, de bien vouloir rendre aux radios associatives la place et le rôle qu’elles méritent en mettant en application la désormais célèbre rengaine de la campagne, le changement c’est maintenant.

Dans l’attente d’actions concrètes de votre part, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre de la Culture et de la Communication et Monsieur le Président de la République, mes salutations les plus radiophoniques.

Une surfeuse de la vague radio